Le quartier du Parc Imperial

Illustration pour l'actualité Le quartier du Parc Imperial
Notre revue poursuit ses études sur les quartiers de Nice. Après ceux du Mont Boron, de la Croix -de Marbre, de Cimiez et de Saint-Barthélemy, pour les numéros les plus récents, la présente livraison traite du Parc-Impérial

Editorial

Notre revue poursuit ses études sur les quartiers de Nice. Après ceux du Mont-Boron, de la Croix-de-Marbre,de Cimiez et de Saint-Barthélemy, pour les numéros les plus récents, la présente livraison traite du Parc-Impérial.

Jean-Paul David

Autour du vallon de Saint-Etienne ou de La Mantega

Portrait d'un quartier en devenir, XVIIIe - XIXe siècles

Mantega, Saint-Etienne,Parc-Impériel... s'agit-il de dénominations qui, au fil de l'histoire, ont indiqué une seule et même partie de la ville de Nice ? Pas vraiment : il y a certes un dénominateur commun, mais le, quatier d'aujoud'hui, localisable dans le périmétre de la cathédrale rruse, avec son damier de rues et ses résidences de rapport, récemment bâties, ne constitue qu'une petite portion de la contrée, essentiellement champêtre, représentée par les plans de l'époque sarde et encore par le cadastre français de 1871.

Simonetta Tombacini Villefranque

De Saint-Etienne au Parc-Impérial ou l'urbanisation d'un quartier sous l'influence des étrangers 1860-1914

Le quartier du Parc-Impérial, y compris son appellation, est né dans la deuxième moitié du XIXe siècle. En 1860 nous trouvons à distance de la ville, dans ce que les guides appellent "Nice hors les murs", dans le secteur de Saint-Etienne selon le cadastre qui couvre un périmétre au-delà de la ligne de chemin de fer de la Compagnie PLM, à l'ouest de l'actuel boulevard Gambetta (ancien boulevard Saint-Philippe).

Veronique Thuin-Chaudon

Villas et domaines au quartier du Parc-Impérial

On compare souvent le quartier du Parc-Impérial avec celui de Cimiez, l'un des plus résidentiels de Nice, ce qui ne peut être considéré que valorisant. En ce qui concerne son habitat, il n'a en effet rien à envier à son homologue. Mêmes villas de grandes qualités architecturales, mêmes architectes prestigieux qui y ont travaillé, mêmes grands domaines entourés de parcs de plusieurs hectares, mêmes personnages aristocratiques ou issus du monde des affaires et même situation dominante offrant une vue magnifique sur la montagne et la mer

Didier Gayraud

Le Parc Impérial, de l'hôtel au lycée

Depuis son origine au tout début du XXe siècle, le batiment aura connu deux restructurations majeures: la première entre 1929 et 1931, correspondant à la transformation de l'hôtel en batiment scolaire, la deuxième entre 1967 et 1968,marquant la transformation du collége en internat, du fait de la construction du nouveau lycée du Parc-Impérial. Dans les deux cas, ces modifications portent à la fois sur la volumétrie, le traitemant architectonique des façades et la distribution intérieure.

Luc Svetchine

Le lycée du Parc Impérial dans les années 1950

Souvenirs d'un élève

Après avoir effectué mon parcours primaire à l'école Notre-Dame de Nice, aujoud'hui détruite je passai l'examen d'entrée en sixième en 1952. Je fus ensuite inscrie au lycée du Parc-Impérial où je demeurai jusqu'en 1959, date de ma réussite au baccalauréat. Les souvenirs que j'égraine ici constitue une sorte de chronique impressionniste et l'évocation de la vie lycéenne par un élève qui aima beaucoup cette période de formation.

Ralph Schor

Gian Savino Pene Vidari (1940-2020) et l'histoire de Nice

Le décès du Professeur Gian Savarino Pene Vidari le 17 novembre 2020 ne peut laisser aucun lecteur de Nice Historique indifférent. Ce professeur de la Faculté de droit de Turin, maître de incontesté de l'Histoire du droit, président de plusieurs sociétés scientifiques, a animé en effet au cours de sa carrière de nombreuses recherches dont plusieurs ont permis de mettre en valeur l'histoire de Nice, de sa province et de sa région.

Michel Bottin

Bibliographie La Rédaction

Ephemérides de Nice et sa région 2020 Nadine Bovis